Avant / Après Chambres de bonne transformées en appartement de luxe

Texte : Alice Duriez Photos : Alice Duriez
Photoreportage

C’est en plein cœur du quartier très prisé de Saint-Germain-des-Prés que le nouveau propriétaire de cet espace de 34 m2 a immédiatement cerné son potentiel.
Sous les toits et bénéficiant d’une vue imprenable sur le clocher de l’église du quartier, il a su transformer 4 chambres de bonne en un appartement meublé haut de gamme.

Date d’achat : juillet 2017
Surface : surface totale 66 mètres carrés surface Carrez 34 mètres carrés
Durée des travaux : 6 mois​
Nom de l’architecte : Eric Antoine / Frédéric Creutzer​ (AMO)

Quels ont été les problèmes rencontrés ?

On pourrait résumer les principaux problèmes en soulignant trois difficultés majeures :
– la complexité d’un appartement avec plafond en sous-pentes et la présence de nombreuses poutres; rien n’est droit !
– le fait de faire travailler plusieurs corps de métier sur une petite surface,
– l’obligation de tout faire transiter par les escaliers ​(impossible d’utiliser un monte-charge car l’appartement est en retrait sur la façade).

Qui s’est occupé de la décoration de l’appartement ?

L’assistant à maîtrise d’ouvrage et moi-même.

Quels conseils pouvez-vous donner à ceux qui se lancent dans des travaux de rénovation totale ?

Il est important de faire appel à des professionnels tels que l’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), l’architecte qui est à même d’apporter des solutions sur des surfaces complexes, le géomètre pour des plans de l’existant, éventuellement un bureau d’études, des entreprises qui ont des assurances à jour.
L’assistant à maîtrise d’ouvrage intervient depuis la prise de possession de l’appartement jusqu’à la remise des clés. Il fait office de chef d’orchestre entre tous les intervenants. C’est un agitateur d’idées, qui apporte son expérience pour l’agencement et la décoration. Il s’occupe de faire établir des devis par les entreprises et assure le suivi.
Autre conseil qui pourrait être utile : ne jamais prévoir un planning trop serré car il y a toujours des imprévus. Et les finitions demandent toujours du temps.

Justement, à quel type d’imprévus avez-vous dû faire face ?

Il y a eu des surprises. Par exemple, lorsque nous avons déposé les faux plafonds, nous nous sommes rendu compte qu’ils étaient pleins à craquer ​de déchets divers laissés là au fil des travaux depuis la construction il y a 300 ans… A​u total, nous avons évacué près de 20 mètres cubes de déchets !

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Les derniers étages en sous-pentes sont particulièrement recherchés, celui-ci résulte du regroupement de quatre chambres de bonne. Mais quand l’immeuble a été construit, cela faisait office de combles. Le compagnon de l’époque en charge de la structure bois utilisait de belles poutres en chêne pour les appartements mais se contentait de bois récupérés sur d’autres chantiers pour les combles. Et c’est cela qui rajoute du charme à cet appartement. Quand on y regarde de plus près, on peut y découvrir des témoignages laissés par des ouvriers qui avaient servis à d’autres assemblages pour d’autres immeubles encore plus anciens. Même chose pour la ferronnerie, récupérée et adaptée.

poutres apparentes rénovation appartement Paris location sous les toits

Appartement disponible à la location


AMEUBLEMENT ET DÉCORATION

Table basse métal noir : AM.PM. de La Redoute
Fauteuil​: Maisons du monde
​Pouf en cuir : Maisons du monde
Parquet : Décoplus Parquets

Table à manger et banc : Ethnicraft
Chaises : Drawer
Stores bateau sur mesure : Le Cabriolet Caulaincourt